Complices

Par défaut

Complices, film de Frédéric Mermoud, sorti le 20 Janvier 2010

Premiers plans du film : un cadavre flotte dans le Rhône. Ce corps c’est celui de Vincent Bouvier. Deux mois plus tôt il avait rencontré Rebecca dans un Cybercafé. Hervé Cagan et l’inspecteur Mangin (respectivement Gilbert Melki et Emmanuelle Devos) sont chargés de l’enquête.

Dès le premier regard, à Lyon, Vincent et Rebecca tombent sous le charme l’un de l’autre. À l’aube de leurs vingt ans, une grand histoire d’amour commence. Comme lors des premiers flirts, tous deux vivent d’insouciance et passionnément jusqu’au jour où Vincent dévoile enfin ce qu’il fait dans sa vie : il se prostitue, essentiellement pour des hommes. S’en suit une course effrénée dans laquelle il entraine Rebecca, jusqu’à se prostituer avec elle. Tout ce petit jeu fini par mal tourner, comme l’on pouvait s’y attendre, jusqu’au décès inexpliqué du jeune homme.

Les 10 premières minutes de Complices m’ont un peu fait peur… je craignais un énième polar à l’esthétique d’un téléfilm de TF1. Finalement et heureusement : non. L’intérêt du scénario réside dans le croisement des histoires entre le présent, l’enquête menée par le couple de policiers, et le flashback sur l’histoire de Vincent et Rebecca. Rien de très original dans le style puisque le fil du passé finit par rattraper celui du présent comme on aurait pu s’y attendre. En revanche, la lumière utilisée pour dissocier les deux phases est subtile, travaillée et le rythme acquis par le montage donne du dynamisme au film.

On regrettera quelques clichés, une intrigue et un dénouement un peu simplistes. Néanmoins ce n’est pas là où réside la force du film. Tout d’abord, les personnages sont très proches de la réalité, le jeune couple ressemble beaucoup aux couples d’ados d’aujourd’hui : ils n’ont pas de projets, fument des pétards, vont en soirées, boivent de la vodka pomme, etc… La sexualité est filmée de manière très brute et réaliste. Telle qu’elle est dans la vraie vie. La prostitution n’est pas stigmatisée ou dramatisée, elle est tout simplement présente.

Chat, portables, sites de rencontres, adultère, proxénétisme, paternité et maternité entrent peu à peu dans le film et brossent un portrait intéressant et plutôt juste, du rapport au sexe et à l’amour dans notre société. Toutes ces composantes se déclinent à la fois dans le couple de Vincent et Rebecca et des deux flics (célibataires) âgés d’une quarantaine d’années. Le mélange est plutôt subtile et tombe jamais dans la caricature d’un conflit générationnel.

Gilbert Melki est très bon, comme souvent. Il sait être sobre mais aussi sous certains traits, faire preuve d’humour et complètement décomplexer le spectateur dans certaines situations comiques. Emmanuelle Devos est un peu plus en retrait, assez peu convaincante lorsqu’elle se trouve réellement en action avec son uniforme de flic, mais très juste lorsqu’il s’agit d’exposer ses interrogations de femme.

Les deux jeunes acteurs sont excellents et portent vraiment l’histoire en lui rendant un réalisme qui fait toute la force du film. Cyril Descours et Nina Meurisse, qui jouent les rôles de Vincent et Rebecca, épousent à merveille leurs personnages passionnés, fragiles, soudés et désespérés. Pour résumer la qualité de leurs jeux respectifs, je dirais simplement que l’on a pas l’impression qu’ils jouent mais qu’ils sont eux-mêmes.

Je vous recommande donc ce film, si toutefois vous aimez le genre. Ça fait du bien au cinéma français, étouffé par les biopics, le cinéma d’auteur, et les superproductions de Luc Besson. N’y allez pas pour voir du cinéma d’action, un polar noir, mais bien pour voir un joli portrait de notre société, de la jeunesse, des quarantenaires, dévoilés en parallèle d’une intrigue qui retient l’attention et attise la curiosité du spectateur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s