Pourquoi courir ?

Par défaut

Petite quarantenaire pressée, tu cours dans les couloirs du métro Place de l’Opéra pour ta correspondance. Platrée de fond de teint, lunettes aux fines branches, tu as mis ton manteau d’hiver, celui qui n’est pas très beau mais qui tient chaud. Tu portes un carré, mais il ne vient pas de chez Hermès, ça se verrait. Finalement, tu ressembles un peu à Sarah Palin…

Tu travailles certainement dans une banque pour y effectuer des tâches bêtement administratives. Dix-huit heures pétantes, il est temps de rejoindre ta planque. Loin. Au bout des rails, tu attendras un autobus pendant une dizaine, voire une vingtaine de minutes. Il t’emmènera dans la froideur et la nuit tombante dans un quelconque lotissement de la grande couronne où s’entassent pavillons ou appartements dans lesquels s’empressent de rentrer tes voisins dont le destin est si proche du tien. Un bisou du bout des lèvres de ton mari t’attendra, s’il rentre pour une fois avant toi.

Vos deux enfants feront leurs devoirs pendant que monsieur ira faire pisser le chien. Et tu feras la tambouille. Vous mangerez tous les quatre à table en regardant le journal télévisé et pépère donnera au toutou les restes des os à ronger, puis tu débarrasseras. Vous regarderez TF1 ou M6 et puis dodo, en attendant le missionnaire du samedi soir. Juste une question : pourquoi tu cours maintenant, presque agacée, lèvres pincées, dans les couloirs du métro ? Traîne un peu pour une fois…

Publicités

3 réflexions sur “Pourquoi courir ?

  1. Cerise

    Il y a aussi des petites quarantenaires à lunettes, qui n’ont pas de mari au bisou insipide, pas de bus à attendre… juste leurs pieds pour marcher, un jour, un midi dans une journée de boulot. Alors, elle décide d’aller voir la Tour Eiffel du Troca. Elle fume une petite clope de son temps de travail volé, regarde autour d’elle, les gens, les monuments, le ciel qui bouge et elle se dit, je suis vivante, je peux toujours voir la vie qui s’agite et je peux m’en extraire juste le temps nécessaire pour en retirer ce tout petit plaisir si précieux… de ce temps accordée à elle-même :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s