L’Histoire Virtuelle des Beatles

Par défaut

A l’heure de l’internet, du MP3, des chanteurs jetables révélés par la real TV et des one hit wonders, on oublie qu’à une époque les groupes pouvaient produire une dizaine d’albums en une décennie, truster les charts internationaux pendant des mois et même se permettre de composer des doubles albums. Pourtant en 2010, j’en arrive à me demander si ces groupes ont réellement existé.

Quand nous allions à l’école, nous apprenions l’histoire dans les livres, et notre éducation participait à la mémoire collective. Aujourd’hui, internet est devenu une source d’informations intarissable et, signe que les temps ont changé, on pourrait même y apprendre l’histoire. Je vous propose un petit voyage vers l’origine de la pop music, non pas telle qu’elle fut, mais telle qu’internet pourrait la ré-inventer. Cette histoire, c’est celle d’un groupe qui s’appelle The Beatles.

Comme on le sait les Beatles ont été le premier Boys Band de l’histoire. Inspirés par Hedi Slimane, nos quatre modèles recrutés sur casting portaient un costume étriqué, chemises blanches et cravates noires. Mais une femme va être déterminante dans l’ascension du groupe : Lady Gaga. Suite à cette rencontre, les Beatles vont alors sans cesse renouveler leur garde-robe, n’hésitant pas à troquer leurs costumes sombres pour des déguisements fantasques à l’instar de la diva new-yorkaise. C’est d’ailleurs en son hommage qu’ils lui composeront le titre Telephone.

Avant d’être quatre garçons dans le vent, les Beatles sont avant tout de mauvais garçons. Ainsi, ils vont fréquenter de nombreux groupes de hard rock pendant leur carrière. C’est à ce moment, qu’ils vont se laisser pousser les cheveux, les moustaches et la barbe. Musicalement, le quatuor de Liverpool est toujours dans le coup et signe un sublime duo avec les Guns and Roses.

Mais le monde du rock’n roll ne laisse personne indemne… Les divergences entre les styles de vie et les aspirations musicales des deux leaders sont de plus en plus évidentes. Ainsi, Paul Mc Cartney et John Lennon décident de spliter le groupe et de poursuivre leurs carrières en solo. John Lennon persévère dans le hard et collabore notamment avec Van Halen. Ensemble, ils signent cette magnifique chanson :

Paul Mc Cartney s’exile en Jamaïque. Il fume de la ganja et joue au football dans les bidonvilles de Kingston. C’est là qu’il rencontre Bob Marley. Le jeune homme aux dreadlocks souhaite se lancer dans la musique mais est incapable de jouer d’un instrument et encore moins de composer une chanson. Grand prince, Macca lui offre No Woman No Cry… on connait la suite : le chanteur jamaïquain sera assassiné par Charles Manson, le mari de Marylin, alors qu’il défile en décapotable dans les rues de Dallas. Tragique.

Leurs carrières solo au point mort, les Beatles se reforment et intègrent un petit groupe en vogue : Oasis. Malheureusement, la copie est moins bonne que l’original. Suite à une bagarre en banlieue parisienne, les groupes se séparent. De cette époque, il ne restera que ces quelques minutes de vidéos. On voit bien que la bonne humeur apparente ne peut masquer les tensions déjà existantes.

Après ce nouvel échec, Paul Mc Cartney décide de retourner dans son pays natal : la Jamaïque. Relégué au rang de musicien de studio, il va être contacté par Shaggy, en panne de succès depuis son tube Bombastic il y a quelques années. Le chanteur veut relancer sa carrière et demande à Mc Cartney de lui écrire une chanson. Ce sera un véritable coup de poker pour Macca, désormais relégué à jouer les hommes de l’ombre.

On ignore aujourd’hui ce que sont devenus les Beatles. Des rumeurs disent que John Lennon et George Harrison seraient morts mais l’information est à prendre avec des pincettes. Fut un temps où la rumeur courrait que Paul Mc Cartney était mort, alors on peut douter de tout. Reste que ce groupe aura, malgré un faible succès commercial, marqué l’histoire de la musique. Et j’espère que cet article restera longtemps en ligne pour que, dans quelques décennies, les générations futures comprennent le rôle prépondérant des Beatles. En ce qui concerne les générations de l’An 3000, le documentaire est déjà prêt :

Advertisements

5 réflexions sur “L’Histoire Virtuelle des Beatles

  1. acachau

    J’adore, j’ai hate de voir le doc sur Orson Wells. Par contre la vidéo sur Lady Gaga fonctionne pas à cause de la fausse voix de McCartney.
    En tout cas excellent article qui remet bien les vérités en place…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s