Pierre Ménès au Canal Football Club

Par défaut

Dans le cadre d’un prochain blog auquel je vais participer mais dont je ne dévoilerai rien, j’ai été amené à étudier l’émission de Canal +, le Canal Football Club du 31 Octobre. Ma cible du soir était le chroniqueur superstar Pierre Ménès. Ma mission : suivre ses interventions au cours de cette émission. En effet, s’il note et critique les performances des joueurs, il est donc légitime d’évaluer ses prestations aussi ?

La bande à Mathoux composée d’Isabelle Moreau, Christophe Dugarry et Pierre Menès accueille un invité de prestige : Samuel Eto’o. Pierre Menès nous montre sa nouvelle coupe de cheveux. Elle est plutôt vilaine mais nous sommes là pour juger le fond pas la forme. Après la standing ovation qui salue l’arrivée du joueur camerounais sur le plateau, notre Pierrot national ouvre les hostilités avec un petit : « on n’en a pas eu (de standing ovation) pour Jean-Michel Aulas ». La vanne n’est pas terrible mais une vanne sur Aulas, ça fait toujours sourire.

L’émission suit son cours et le plus médiatique des journalistes de foot ne parle pas beaucoup… ah si, alors que Samuel Eto’o et Hervé Mathoux évoquent Thierry Henry en l’appelant par son surnom Titi, Pierre Ménès intervient enfin pour parler du joueur qu’il connait très bien (attention deuxième blague de la soirée) : « Titi ? Titi et grosminet ? ». Premier bide, et il est amplement mérité. Pourtant, Isabelle Moreau glousse et le public rit, sans doute sous l’impulsion d’un chauffeur de salle.

Premier reportage de l’émission sur l’actu foot de la semaine. Christophe Landrin confirme son potentiel en analyse sociologique et se positionne pour devenir consultant sportif : « on est des hommes avant tout, certains plus que d’autres. » J’espère que Xavier Gravelaine a noté celle-là pour nous la ressortir un soir d’hiver en Coupe de la Ligue… moi je ne l’ai toujours pas comprise. J’ai tapé la phrase dans Google Traduction, toujours rien, pas d’explications. Je cherche encore.

Retour sur le plateau, ça papote et Pierrot est toujours aussi discret. Il prend enfin la parole pour s’étonner que cette rubrique « La Grande Semaine ? », Isabelle Moreau le reprend, c’est « La Grande Surface ! »… peu importe, il est consultant, monsieur ne va pas s’emmerder à connaître le fil de l’émission, ne va pas se rabaisser à faire preuve de professionnalisme, hein ? Bref, Pierre Ménès prend enfin la parole pour s’étonner que La Grande Surface ne mentionne pas la mort de Paul le Poulpe. C’est plutôt bien vu et ce n’est pas innocent… la blague va bientôt arriver, allez Pierrot : « Anelka a déclaré à propos de Paul le Poulpe : va te faire enterrer, fils de poulpe ! ». Ahaha, et tu penses qu’on va croire que tu as inventé la blague qu’on a entendu au moins dans 3 bouches différentes cette semaine ? Tout ça n’est qu’un échauffement, Ménès va bien nous parler un peu de foot…

Le Canal Football Club montre quelques images des pluies diluviennes sur Marseille. Pierre Ménès ne peut se retenir : « je croyais qu’il ne pleuvait jamais à Marseille ? ». Alors que les conditions étaient plus propices à jouer au foot du côté de Brest, Hervé Mathoux précise cependant que le temps n’était pas terrible non plus en Bretagne. Pierre Ménès achève les stéréotypes grossiers avec un très attendu : « ça on est habitués ». Notez l’emploi du ça et du on, c’est la grande classe.

Passons sur le lapsus de Pierrot sur Paris en lieu et place d’Arles-Avignon, nous ne sommes plus à une bourde près, et concentrons-nous sur l’analyse du grand spécialiste du ballon rond sur le Stade Brestois : « je suis d’accord avec Christophe (ndlr : Dugarry) ». C’est simple, concis… mais surtout un peu trop facile. Voici enfin le premier duplex avec Montpellier qui reçoit l’équipe du PSG, on entend des cris de mouettes ou de corbeaux qui viennent du plateau alors que Mathoux tente de discuter avec Eli Baup. L’ancien entraineur rigole à pleines dents des facéties de Ménès… Mais le sourire de Baup semble bien de façade, ses yeux ont l’air de dire : « Bouffon ! ». On ne le saura pas mais on le pense très fort.

Je commence à désespérer. En une heure d’émission, nous n’avons toujours pas eu une seule analyse de Ménès, juste 3 blagues, 2 considérations météorologiques et des cris. C’est justement le moment choisi par Pierrot pour enfin nous faire part d’une réflexion. Celle-ci concerne l’OL. En gros, il nous explique qu’il y a trop de blessés et que Lyon ne joue jamais avec la même équipe. Même les joueurs du Loto Foot le savent… Certes c’est vrai mais on n’est pas dans le haut niveau du journalisme. Et alors que Ménès a l’occasion de parler un peu de Claude Puel et d’affiner son analyse, et bien que fait-il ? Il botte en touche, se tourne vers Eto’o et lui demande d’expliquer comment il a fait pour gagner la Ligue de Champions avec Mourinho alors que l’équipe était mal en point à la même période la saison dernière. Belle paresse intellectuelle.

On l’a compris, puisque l’invité est prestigieux, on le fait parler ! Isabelle Moreau se lance alors dans une question tellement alambiquée que je n’ai même pas pu la retranscrire correctement, allez je tente quand même, en gros ça donne : « et une carrière d’homme politique ? Parce que sur Facebook… le standard a complètement explosé… » Euh ? Qu’est-ce qu’elle dit la dame ? Juste des bouts de phrases ? L’émission se passe, Samuel Eto’o répond proprement aux questions d’une voix douce. 20 minutes plus tard, Isabelle Moreau, qui semble sous le charme, ne veut pas lâcher le morceau : « Pardonnez-moi mais vous parlez comme un brillant homme politique ? ». Elle avait une seule question pour l’émission, elle a réussi à la poser deux fois. Doit-on y voir un signe de progrès ?

Mais revenons à notre Pierrot, qui ne pouvait pas terminer l’émission sans se faire remarquer une nouvelle fois. Alors que Mathoux parle de la manière dont Eto’o fête ses buts, l’attaquant de l’Inter Milan explique qu’il s’agit d’une petite danse qu’il fait avec Materazzi. L’occasion est trop belle, Ménès s’interpose : « Zidane a aussi une petite danse avec Materazzi ». On va en rester là… après d’une heure et demi d’émission, il est temps de faire le bilan de Pierre Ménès :

– 4 blagues

– 2 bulletins météo

– 1 « je suis d’accord avec christophe »

– quelques cris

– 1 « Il y a trop de blessés à lyon »

– 1 question à Samuel Eto’o

Concernant le reste de l’équipe, Mathoux a plutôt bien tenu son plateau, Dugarry a joué son rôle, très sobre et sans s’emporter. Isabelle Moreau a été transparente mais elle a persévéré. Pierre Ménès était en roue libre, avare de ses efforts. Il n’a fait que ressortir les vannes qu’il a dû entendre toute la semaine. On se demanderait presque ce qu’il fait là… Heureusement que Samuel Eto’o était là pour donner un peu d’intérêt à l’émission.

 

Advertisements

12 réflexions sur “Pierre Ménès au Canal Football Club

  1. anton D

    Je vois pas trop l’intérêt de tirer sur Pierre Menez. Il énerve tout le monde c’est sûr mais il a un côté sympa que tout le monde aime bien aussi.
    Vous feriez mieux de proposer du contenu puisque c’est ce que vous lui reprochez de ne pas faire !

  2. le but n’était pas de faire des propositions… mais puisque tu me le suggères, j’en ai deux :

    – supprimer son poste. puisqu’il n’apporte pas de réelle valeur ajoutée.
    – mettre un humoriste à sa place, un vrai.

    et pour ma part, je ne vois pas non plus l’intérêt de tirer sur des joueurs comme le fait ménès… d’où l’idée de cet article.

    y’a rien de sérieux, je ne vais pas lui plomber sa carrière avec mon petit blog de râleur ;-)

  3. Kevin

    Quel poste lamentable où tu ne fais que tirer à boulet rouge d’une façon ultra-subjective sur Pierre Menes.

    Qu’on aime où qu’on aime pas, ce mec a quand même, avec son style, mis la langue de bois au placard et reste malgré tout un fin spécialiste du ballon rond, son blog à succés sur Yahoo en est la preuve…

    Il est certes un peu déluré dans ses interventions mais essaye de rester (lui au moins) objectif dans son argumentaire.

    Ce post ressemble plus à un résumé d’un prime time de secret story qu’à une analyse télévisuellle…

  4. cher Kevin,
    relis bien l’article : je me suis tapé 1h30 d’émission pour entendre comme SEULE ANALYSE de pierre ménès : il y a trop de blessés à lyon. si au moins ses blagues étaient drôles, ça compenserait un peu mais ce n’est pas le cas.
    quant à secret story… et bien canal plus fait de plus en plus du TF1 justement (équipe du dimanche par exemple) et c’est bien là le drame.
    en revanche je suis d’accord pour le côté langue de bois au placard. c’est d’ailleurs une tendance qu’on peut observer chez de nombreux commentateurs sportifs maintenant.
    et ma subjectivité est évidente… puisque c’est mon blog personnel, je m’y exprime en mon nom. et forcément, tout le monde ne peut pas être d’accord avec moi. j’ai cet espace de liberté et je l’utilise… pour ceux à qui cela ne plait pas, il y a une petite croix en haut à droite dans le navigateur.

  5. Flo

    Et bien moi j’ai beaucoup aimé l’esprit de ce post !

    Pierrot se retrouve de l’autre côté du miroir, pour une fois… S’il se trouvait plus souvent dans cette position, il apprendrait peut-être ainsi à être plus mesuré dans ses attaques !

  6. William

    Lecture tardive mais tellement vraie ! Pierre Ménès fait le gros sympa qui cherche à se mettre le public dans la poche mais n’apporte rien. Bien joué, et bravo d’avoir tenu toute l’émission.

  7. jerome

    Bonjour Lociol, je suis passionné de foot comme toi je pense et suis tout à fait d’accord avec ton analyse. Depuis la création de canal, j’ai pris beaucoup de plaisir à regarder le foot le dimanche sur cette chaine, cependant, depuis plus d’un an, avec l’arrivée de Menes sur le plateau du CFC et Thouroude à l’EDD, que canal a recruté dans le même vivier de blagueurs, je ne ressens plus cette analyse pertinente d’autrefois. Avec tout le respect que je dois à ce monsieur, je ne comprends pas la part de crédibilité que les gens veulent lui accorder, un peu comme si, on demandait à un gars aveugle de commenter du tir à la carabine!! Menes est juste insupportable à écouter!!

  8. Voilà un bon post qui fait plaisir :) C’est fou, on ne peut rien dire sur P.M… Je partage complètement votre avis. Vos détracteurs sont de mauvaise foi. Nan on ne dit pas que Ménès ne connait rien au foot, et nan on ne lui en veut pas de balancer 2/3 blagues (très) lourdes. On aimerait juste que le monsieur se recentre un peu sur des analyses autres que météorologiques.

    On le savait spécialiste, on ne s’en souvient plus c’est tout. Et qu’il se rassure, j’en pouvais tellement plus de Paul le Poulpe que j’en ai écrit un post http://lafilleducoach.blogspot.com (c’est paradoxal je sais^^).

    En tout cas, ça fait du bien de voir qu’il agace! Autant j’étais pro-Ménès à ses débuts, autant je deviens de plus en plus anti, lasse de ses critiques souvent non constructives et un peu trop faciles à mon goût.

    Bonne continuation à vous !

  9. Très bon article, avec un parti pris, justement primé par johann de coupfranc.fr qui me l’a fait connaître.
    Le plus étonnant reste le blog de Menes, moins dans ce qu’il écrit lui que dans les commentaires débiles qu’il suscite.
    Donc nous n’avons pas les mêmes valeurs comme on dit … même si nous n’avons pas du coup la même audience non plus !!!

  10. petiteau

    Nous espérons que dans l’émission de dimanche soir Football Club vous signalerez le comportement odieux
    d’un jouer qui prend une mouétte pour un ballon! et oui ce pauvre oiseau est venu se perdre sur le terrain de foot de millions de personne l’ont vue sur leur écran

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s