Rachel, Monique

Par défaut

C’est dans une partie en friche du Palais de Tokyo que Sophie Calle s’expose à nouveau dans sa ville natale : 9000 mètres carrés de béton brut, de câbles électriques et de gravats où débuteront des travaux initiés par les architectes Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal en Février 2011. C’était le même duo qui était à l’origine de l’aménagement effectué en 2002 suite à la décision de la Ministre de la Culture de Lionel Jospin, Catherine Trautmann, d’ouvrir une partie de l’aile ouest de ce bâtiment entièrement dédiée à l’art contemporain.

Pour accéder à l’espace occupé par l’exposition « Rachel, Monique », il vaut mieux réserver à l’avance car seules 30 places sont disponibles par tranche d’une heure. L’accueil se trouve près d’un petit bureau situé sous un escalier. L’entrée s’effectue par une petite porte qui paraît dérobée… c’est derrière celle-ci que se trouve cet immense espace abandonné. On y entre timidement, en hésitant… presque en se demandant si l’exposition est bien ici.

L’air est froid, les couleurs aussi. Le silence règne. Le lieu est tout simplement glacial. Rappelons que « Rachel, Monique » parle de la mort de la mère de Sophie Calle : des fragments vies qui ont précédé son départ. Entre voyages et confidences, on entre dans l’intimité de ces deux femmes. Il n’y a ni pathos, ni voyeurisme. L’exposition ne prend pas non plus la forme d’un hommage. Sophie Calle sait justement éviter ces écueils et mettre sa vie en scène comme peu d’artistes arrivent à le faire. Si de toute évidence « Rachel, Monique » n’est pas son travail le plus fascinant, il mérite un détour.

Installation Rachel, Monique de Sophie Calle, du 20 octobre au 27 novembre 2010, au Palais de Tokyo, Paris.

Publicités

5 réflexions sur “Rachel, Monique

  1. Sophie Calle moi, me casse les pieds. Oui elle met toute sa vie en scène mais c est justement cet art centré sur soi-même sur sa petite vie qui somme toute est rythmée par des évènement que tout le monde a vécu, que je trouve ennuyant à mourir. rien de très captivant, ni d’édifiant dans son approche artistique.
    à part ça, j aime bien votre blog et je vais peut être m y abonner.
    merci!
    m. de la Noo.

    • je ne suis pas loin de partager ton opinion… car avec le recul c’est un peu ce que j’ai ressenti avec Rachel, Monique. en revanche ses installations autour de « prenez soin de vous » que j’avais vus à la bibliothèque richelieu étaient intéressantes. mais effectivement, cette mise en scène permanente de sa vie finit par tourner dans le vide…
      et n’hésite pas à t’abonner ! ou revenir régulièrement :)
      merci pour ton commentaire.

  2. merci de ta réponse . bon… peut être qu à la BNF c était different alors…… bon ça y je me suis abonnée parce qu il vraiment cool ton blog . simple, concis et avec des thèmes tres variés . et très parisien aussi ce qui ne peut que me plaire… bon je voudrais te poser au sujet de ton blog stp.j ai lancé le mien il y ya 3 semaines . est ce que je peux?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s