Le Nom des Gens

Par défaut

Coucher avec des gens de droite pour les faire basculer à gauche : c’est la quête que mène Bahia (Sara Forestier). Elle rencontre par hasard Arthur (Jacques Gamblin), jospiniste coincé du cul, et contre toute attente, c’est une histoire d’amour qui débute entre eux… Voilà en gros pour le synopsis, mais évidemment le film ne se résume pas qu’à ça.

La première demi-heure est vraiment délicieuse. Les deux protagonistes principaux se présentent à leur manière… ils évoquent leurs parents, leurs enfances et aussi les secrets de famille de chacun, le tout avec un humour et un décalage absolument décapant. Puis vient leur rencontre et c’est un véritable ouragan sous l’impulsion d’une Bahia complètement délurée, extravertie et déjantée, face à un Arthur froid, distant, introverti et réservé. Le duo fonctionne à merveille.

« Le Nom des Gens » pourrait porter l’étiquette de comédie politico-romantique. En fait, le film nous emmène bien plus loin et passe finalement au crible notre société. Derrière ce couple porteur d’un symbole qu’il ignore lui-même au début, se trame le portrait d’une France qui vit avec ses tabous, d’une population muette dès qu’il s’agit d’aborder les secrets de famille et d’une société qui a du mal à regarder son histoire en face.

Côté casting, Jacques Gamblin est d’une précision et d’une justesse parfaites, comme à chaque fois. Sara Forestier crève l’écran, elle illumine le film de son dynamisme, de sa joie de vivre et incarne à merveille les convictions qu’elle défend. Elle réalise une performance époustouflante. Le dernier tiers du film m’a semblé un peu moins réussi, bien que toujours dans le rythme. Les thèmes de la rupture et du deuil m’ont parus un peu bâclés et auraient mérité un peu plus d’approfondissement. Cela n’enlève rien à la qualité de ce long-métrage qui semble nous abreuver de répliques cultes à chaque minute et se permet même une apparition de Lionel Jospin en guest-star has-been.

« Le Nom des Gens » qui sort un an après le lancement en grande pompe du débat sur l’Identité Nationale, fait du bien, nous offre une grande bulle d’air aux milieux des tensions ethniques et communautaristes régulièrement attisées par ceux qui nous gouvernent. Qu’est-ce qu’être français aujourd’hui ? C’est se sentir à la fois proche de Bahia et d’Arthur que tout semblerait opposer… mise à part cette même nation à laquelle ils appartiennent tous deux.

L’originalité du film de Michel Leclerc a tout pour en faire la bonne petite surprise de cette fin d’année où les blockbusters trustent les programmations des cinés. Espérons que le bouche à oreille lui permette d’obtenir le succès qu’il mérite, non pas pour la prouesse cinématographique, mais pour l’histoire française qu’il raconte, et qui est un peu notre histoire à nous tous.

Le Nom des Gens, film écrit et réalisé par Michel Leclerc, sorti le 24 Novembre 2010, avec Jacques Gamblin, Sarah Forestier, Zinedine Soualem, Carole Franck, Jacques Boudet, Michelle Moretti et Lionel Jospin.


Advertisements

3 réflexions sur “Le Nom des Gens

  1. marine

    Bonjour, je souhaiterais avoir la conviction que la mort de la mère d’Arthur Martin n’a en fait rien avoir avec le fait qu’on lui ait parlé de ses parents déportés contrairement à la paranoïa des tabous qui s’est installée dans la famille et à laquelle croit Arthur dur comme fer..
    il me semble qu’elle meurt parce qu’elle est vieille et qu’il est temps pour elle, et que au contraire, que les gens cessent d’éviter tout tabou lui aurait fait du bien.
    merci d’avance pour les précisions. je sais que chacun peut avoir un avis la dessus, cependant il y a bien le vrai message, celui que le réalisateur a voulu faire passer

    • pour moi elle meurt effectivement tout simplement parce qu’elle est vieille et malade.
      le regret d’arthur martin est de n’avoir jamais pu parler avec elle de la déportation tant qu’elle était vivante. ce n’est en tout cas pas le tabou qui est la cause de son décès. voilà pour ma vision des choses… je pense que c’est ce que le réalisateur a voulu exprimer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s