C’est la faute à la Météo

Par défaut

Que s’est-il passé du 6 au 12 Décembre ? Pas mal de choses… et comme chaque semaine, je vous les présente dans mon édito : Carla Bruni en Inde, les français qui ne retirent pas leur argent des banques, des décisions de justice, notre irréprochable Police Nationale et de mauvaises prévisions météorologiques. On terminera la semaine avec Brice Hortefeux et Marine Le Pen, toujours remarquables dès qu’il s’agit de tenir des propos scandaleux, ça leur fait un point commun… mais, malheureusement, ce n’est pas le seul.

La reine Carla

En Inde, Carla Bruni ne fait pas que s’extasier devant les satellites, elle dit aussi pas mal de conneries : lors de son voyage, on apprend qu’elle aurait demandé au gardien religieux d’un site, Fatehpur Sikri, de prier pour qu’elle ait un fils. On ne sait pas si elle a demandé au maraîcher de l’Elysée de faire pousser des choux à son retour. Un peu de sérieux Carlita, on ne va pas t’expliquer comment il faut faire…

Le lendemain, mardi 7 décembre, la première dame de France s’en prend à un journaliste du Monde en le félicitant ironiquement et sur un ton très sec : « je voulais vous dire : très bien votre article, super bienveillant ! ». Mais qu’a-t-il donc écrit ce journaliste ? Il a tout simplement retranscrit les propos de Louis Gallois, président d’EADS, qui disait, au sujet des contrats signés par la France en Inde : « C’est n’importe quoi et les chiffres sont faux ! ». Franchement de quoi elle se mêle et de quel droit ?

Comme ça ne suffit pas de s’en prendre aux journalistes, la Reine Carlita s’est laissée aller à une petite confidence auprès d’une journaliste de Paris-Match pour lancer une pique au peuple français. Ainsi, pour décrire l’accueil qu’elle a reçu en Inde, elle aurait dit : « ça change de la France ». Il serait bon qu’elle comprenne que l’on n’a aucune obligation de l’aimer et de l’admirer. Encore moins après de telles déclarations…

L’étouffement

Le Lundi 6 Décembre, il n’y a plus d’affaire Bettencourt. Françoise, la fille de Liliane s’est entendue avec François-Marie Banier et ne demande plus la mise sous tutelle de sa mère. Elles sont toutes deux réconciliées… et l’affaire qui ébranle le gouvernement depuis 6 mois est en passe d’aller aux oubliettes. Pourtant il reste bien une enquête à mener : celle du financement illicite de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy…

Allons plus loin dans l’outrance, le 7 décembre, avec les mises en examen d’Arnaud Montebourg et d’Eva Joly par la famille Woerth pour diffamation. Le couple leur reproche d’avoir évoqué un « présumé » conflit d’intérêt. La meilleure stratégie c’est l’attaque.

Rien à voir avec l’affaire Bettencourt en apparence, mais Jean-Paul Huchon est sous le coup d’une décision du conseil d’état pour la campagne aux régionales qui l’avait fait largement triompher. Son élection pourrait être annulée. Réponse prévue en Janvier. Il n’est pourtant pas question de petites enveloppes glissées sous la table et grassement remplies de billets blanchis en suisse… s’il y a une élection à annuler ce serait plutôt la présidentielle de 2007, non ? Je n’en écris pas plus car dans cette affaire, présumer c’est diffamer.

Vous noterez pour conclure que la Cour de Cassation a ordonné le transfert du dossier de l’affaire Bettencourt le 17 Novembre dernier. À ce jour, il n’est toujours pas arrivé au tribunal de Bordeaux. Tout va bien, on dira que c’est à cause de la neige, hein ?

Bankrun

Le mardi 7 décembre, médias et banques sont sur le qui-vive ! C’est le jour où de nombreux français sont censés retirer l’argent de leurs comptes bancaires, suivant l’exemple d’Eric Cantona. Le bankrun n’aura pas vraiment lieu. La vraie performance c’est que tous les médias ont envoyé des journalistes camper devant l’agence bancaire d’Albert dans la Somme où Cantona devait effectuer un retrait supérieur à 1500 euros… des envoyés spéciaux pour filmer Eric The King faire un retrait à un guichet de banque. Les médias ne reculent devant rien… surtout pas devant le ridicule.

Météo France n’avait rien prévu

Le 8 décembre, la neige tombe sur Paris et la France. Elle immobilise des millions français et là, c’est le drame. Nos gouvernants se révèlent aussi incompétents qu’en économie. Brice Hortefeux explique que « Il n’ y a pas de pagaille… Ce qui pose problème, ce sont les routes lorsqu’elles sont inclinées » et François Fillon s’en prend injustement et maladroitement à Météo France le lendemain (dont le budget va encore baisser en 2011).

Mieux vaut prévenir que guérir

On reproche beaucoup à la droite de ne faire que de la répression et aucune prévention. C’est faux ! L’information parue dans le Monde le 8 décembre relate des événements du 25 novembre. En marge d’une visite de Nicolas Sarkozy dans un village de l’Allier, où 400 policiers ont été mobilisés pour assurer la sécurité face à 2000 habitants, le préfet aurait fait placer un syndicaliste en détention pendant la durée de la visite du chef d’état. Cette personnalité locale a donc passé 3 heures en garde à vue, sans motif apparent, afin de prévenir toute manifestation hostile au cortège Elyséen. Interpeller les gens pour un délit qu’ils n’ont pas commis… ça me rappelle un film.

Marine Le Pen

Marine Le Pen aimerait bien participer à l’émission Vivement Dimanche. Problème : Michel Drucker refuse de l’inviter et la fille de Jean-Marie crie au scandale ! Qu’à cela ne tienne, la Marine va occuper l’espace médiatique avec une déclaration dont sa famille (politique) a le secret : lors d’un meeting le 10 décembre, elle a comparé « les prières de la rue » des musulmans à « l’occupation » allemande pendant la deuxième guerre mondiale. No comment.

Touche pas à mon flic !

Le 10 décembre, 7 policiers sont condamnés à de la prison ferme. Brice Hortefeux s’emporte. Pourquoi le tribunal de Bobigny a prononcé cette peine ? Tout simplement parce que ces policiers ont truqué les dépositions et frappé un homme innocent. Comment faire confiance à une police qui pratique la dénonciation calomnieuse et des violences aggravées ?

Se croyant toujours au dessus des lois, Brice Hortefeux a déclaré dès la peine prononcée que celle-ci était « disproportionnée ». Il en a profité pour fustiger le laxisme des magistrats envers les délinquants. Je ne vois pas le rapport puisque l’homme au milieu de cette affaire n’était pas coupable des faits qui lui étaient reprochés (tentative d’homicide) et risquait la prison à perpétuité. Quoiqu’il en soit, le parquet a fait appel de la décision. Il reste donc encore une chance que ces ripoux soient innocentés. Le vrai scandale, ce serait celui-là.

 

Advertisements

Une réflexion sur “C’est la faute à la Météo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s