L’année de la Viande

Par défaut

C’est bientôt la fin de l’année et donc l’heure des bilans. Les tops 10 vont se succéder dans la presse pour désigner les meilleurs films, disques, personnalités ou tendances de l’année. Si l’on devait retenir une chose, et je serai sans doute le seul à l’écrire, c’est que 2010 fut l’année de la viande ! Allez-y rigolez un peu, vous verrez à la fin de ce billet que j’ai raison. Alors qu’on nous a saoulé avec le fooding, la nouvelle cuisine, les végétariens et les restos japonais, qui sont de plus en plus infâmes, cette année a marqué le come-back de la barbaque… et la vraie : la crue à la couleur sang et pour notre plus grand bonheur.

Quelle fut la grande tendance de 2010 ? vous pensiez à l’iPad, à Inception ou The Social Network, ou encore pour les plus politisés d’entre vous à Julian Assange et WikiLeaks… et bien non ! L’événement de l’année c’est la viande sous toutes ses coutures (au propre comme au figuré) : Mode, nutrition, buzz internet, actualité et télévision, on a vu la viande partout cette année. Et ça, vous ne pourrez le lire qu’ici car je doute que les magazines ou blogs influents la mettent en avant et lui reconnaissent la place qu’elle mérite.

Personne ne s’y attendait mais tout indiquait le raz-de-marée carnassier dont nous allions être victimes et ce, dès l’hiver dernier. En effet, la viande entrait dans le débat public et médiatique par l’intermédiaire de la chaîne de restauration Quick. Le fast-food français (et oui, bizarrement ce n’est pas antinomique) propose désormais des hamburgers à base de viande Hallal dans certains quartiers. Le sujet est sensible au point d’avoir provoqué de vives réactions d’élus locaux dans les communes concernées. On en pense ce qu’on veut, voilà l’article que j’ai publié en février dernier pour ma part. Quoiqu’il en soit, l’année de la viande était ainsi lancée !

Peu avant l’été, les premiers conseils régimes-miracles pour rentrer dans son maillot de bain nous ont vendu les nutritions sur-protéinées au premier rang desquelles figurent la fameuse méthode du Docteur Pierre Dukan. Bouffez de la bidoche et bouffez-en autant que vous voulez pour maigrir ! Jambon, boulettes, steaks hachés, poulet, rôtis de porc et viande des grisons, le choix ne manque pas et les résultats du régime sont très rapides en perte de poids… pour l’équilibre alimentaire, les carences et les effets secondaires c’est moins concluant. Mais on s’en fout, on veut juste perdre quelques kilos avant l’été, quitte à les reprendre pendant l’hiver. C’est à se demander s’il existe un lobby de la boucherie ?

Lady Gaga que tout le monde prenait pour une messagère occulte de la franc-maçonnerie, ne s’y est pas trompée et a relayé la puissante campagne du supposé lobby des artisans-bouchers ! En Septembre, elle posait en couverture de Vogue avec un « bikini » fait de viande crue, photographiée par Terry Richardson qui a bien le physique de l’emploi… de garçon-boucher, et accessoirement celui de détraqué sexuel. Les deux n’étant pas incompatibles, surtout quand on porte des chemises à carreaux. Toute cette mise en scène n’était que le prélude au vrai coup de pub pour la barbaque que Gaga allait nous réserver pour la cérémonie des MTV Video Music Awards, venant cette fois vêtue d’une robe toujours de la même matière organique. Enorme buzz internet, les images ont fait le tour du monde. Dukan, Gaga : même combat !

Mais tout ça ne serait rien sans le noble travail de la viande. Comment le promouvoir ? Tout d’abord en montrant l’horreur de la chair et du sang et ensuite en glorifiant le petit artisan. Pour l’horreur, c’est Alisa Kuzmenko qui s’y est collée. Ce ne fut pas compliqué, elle n’a eu qu’à publier sur son profil Facebook des photos datant de 3 ans dans lesquelles on la voyait décapiter son chien « au nom de l’Art ». Vous croyez que la robe de Lady Gaga s’était faite toute seule ? Il faut toujours des petites mains comme on dit… et surtout de la matière première. Alisa a fait le sale boulot et a dû retirer le photos sous la pression des internautes et de groupes Facebook hostiles à sa démarche.

De l’art au lard il n’y a qu’un pas de géant que seul un bon boucher-charcutier oserait franchir. Ainsi, quand un mois plus tard, les espoirs artisans-bouchers débarquent sur M6, c’est presque de la poésie ! Il n’est plus question de chiens massacrés mais de grands morceaux de bidoche manipulés avec tendresse et amour. La chaîne M6 ne s’est pas trompéé et met les bouchers au même niveau que les pâtissiers, fleuristes, et même coiffeurs ou esthéticiennes… La viande c’est beau, manipuler un animal mort c’est tout aussi important qu’une coupe de cheveux ou une manucure. La boucherie c’est le temple du glamour et lorsque la voix off assène au dessus d’une bande son anxiogène : « ouvrir la côte de boeuf aurait permis à Rémy de la dénerver complètement. », on touche au sublime ! Au cours d’un autre épisode, un membre du jury précise « Eric démarrait avec une bête nettement plus âgée, il a pris beaucoup de temps à désosser son train de côte ». C’est beau.

J’ai donc été enquêter sur le terrain pour rencontrer Jean-Loup, le boucher du quartier. Le cheveux ras au détour d’une calvitie naissante, l’homme est rond et ses joues sont rosées. Il accueille les femmes avec un : « comment va ma p’tite dame ? ». Après le traditionnel échange « Avec ceci ? – Ce sera tout », Loulou, c’est comme ça que son commis le surnomme, vous rappelle le temps de cuisson et vous conseille sur le pinard, tout en essuyant ses mains ensanglantées sur son tablier blanc alors qu’une tête de veau vous fixe droit dans les yeux, louchant à peine sur le persil frisé planté dans ses naseaux. Sacré Jean-Loup, il méritait bien un petit coup de pub.

On ne peut pas faire le bilan de 2010 sans penser aux personnalités qui nous ont quitté. L’événement cinématographique français de l’année fut malheureusement la disparition de Claude Chabrol, amateur de bonne chair et surtout réalisateur du film Le Boucher. Chapeau l’artiste. Quick, Pierre Dukan, Lady Gaga, Terry Richardson, Alisa Kuzmenko, M6, Jean-Loup, Claude Chabrol et Jean Yanne seraient donc tous d’accord avec moi pour crier : vive la bidoche ! Vive 2010 !

 

4 réflexions sur “L’année de la Viande

    • plutôt par rapport au début du blog. sinon je n’ai pas changé… mais depuis que j’écris régulièrement sur la politique c’est vrai que je suis devenu un peu plus sérieux dans mes écrits.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s