Les Failshion Awards 2010

Par défaut

Je ne suis pas blogueuse mode et c’est un grand regret pour moi. Cela ne m’empêche pas d’avoir un avis sur la mode et en plus sans sponsor… La fin de 2010 approchant, l’occasion est trop belle pour faire le bilan d’une année dans la fashionisphère (ouais faut bien inventer des concepts). Comme mes articles se sont révélés un peu polémiques ces derniers temps, j’ai donc décidé de continuer sur ma lancée et de récompenser les plus médiocres, les ratés et les modes démodables avant même d’avoir été à la mode.

Puisqu’il existe les Razzie Awards pour le cinéma, les Gérard pour la télévision, les Craypion d’Or pour internet, voici les Failshion Awards, contraction des termes Fail (échec) et Fashion (mode) pour ceux qui ne captent rien à l’anglais. J’aurais aussi pu appeler ça les Ciseaux de Plomb, les Dés à Découdre… Je critique et je taille gratis, parfois avec mauvaise foi, tant pis pour ceux à qui ça ne plait pas. Tendances, publicités, créateurs, marques, secteurs du luxe, du prêt-à-porter moyenne gamme, tout y passe ! En même temps, vous allez le voir, ils l’ont bien cherché. C’est parti pour la première cérémonie des Failshion Awards, l’académie vous salue !

La marque dont le styliste devrait passer à la comptabilité pour récupérer son solde de tout compte

Desigual. Barcelone est sans doute l’une des villes les plus attractive en Europe, mais il faut reconnaître que pour la mode, c’est pas gagné. On y croise des gens qui portent du Quechua à tous les coins de rues, des jeunes hommes à la coupe mulet et le sarouel y est encore à la mode. Pour les couleurs criardes qui font mal aux yeux, comptez sur la présence d’un magasin Desigual tous les 200 mètres.

La marque ibérique de merde qui te fait dire que c’est presque un pléonasme

L’académie a décidé d’exclure Desigual de la compétition, la marque est trop ancienne. Pourtant c’est de nouveau la cité catalane qui est à l’honneur pour cet award. Le vainqueur pour 2010 est la marque Custo. Custo c’est un peu comme Desigual mais en plus chic et en plus sobre, enfin pas tout le temps. On comprend mieux pourquoi les villes de la mode en Europe sont Londres, Paris et Milan.

Le coup de pute de l’année qui ne se fait pas parce qu’on est entre gentlemen même si la mode est un univers impitoyable

Cet award est attribué à Bernard Arnault pour son entrée hostile dans le capital d’Hermès. Le président de LVMH a même eu le culot de mettre en cause le groupe Richemont en les accusant d’avoir voulu racheter des parts du groupe Français. Tout cela se règlera devant les tribunaux.

Celle qu’on ne regrettera pas

Carine Roitfeld aka la Anna Wintour du pauvre. Elle vient d’annoncer son départ de la rédaction de Vogue. Les réactions ont été plutôt unanimes sur la toile : bon débarras. La rumeur commence à courir que Carine Roitfeld aurait en fait été remerciée par LVMH après avoir refusé de consacrer l’intégralité du Vogue de Décembre aux marques du groupe de Bernard Arnault. Du coup, on aurait presque envie de la défendre…

La marque de luxe qui confond luxe avec richesse

Louis Vuitton : La célèbre marque de bagages a inondé les pages de publicité cette année avec le trio Pelé, Maradona et Zidane (Coupe du Monde oblige), Pharrell Williams et enfin Bono avec sa femme. On le savait déjà mais Vuitton ne fait que confirmer son image de marque pour parvenus bling-bling… peut-être sous l’impulsion de son Directeur de la Communication qui n’est autre que le fils de Bernard Arnault.

La publicité pour un très bon produit mais qui est devenue insupportable du coup tu as même oublié d’acheter le produit

Qui ne s’est pas énervé devant la tête de Gaspard Ulliel alors qu’un pseudo journaliste lui demande « Would you like her to rephrase the question ? » avec une mauvaise chanson des Rolling Stones en fond sonore ? Ce spot réalisé par Martin Scorsese méritait bien cet award. Le produit concerné c’est le nouveau parfum (pourtant très réussi) Bleu de Chanel.

Le truc qui te fait dire que le business et les multinationales tuent les artistes

Depuis 2003, Diesel était le propriétaire de Maison Martin Margiela. Il y a un an, le styliste belge quittait définitivement la marque qui porte son nom. Conséquence rapide : la création d’un site de vente en ligne, ce que Martin Margiela avait toujours refusé de faire.

La styliste qui ne sait absolument pas dessiner et qui donc n’est pas styliste mais on veut nous faire croire que

Il y avait du lourd dans cette catégorie. Commençons par Kim Kardashian qui a lancé sa marque de vêtements, mais est-ce vraiment de la mode ? Ensuite il y a Lindsay Lohan pour Ungaro mais la collaboration aura été de trop courte durée. La grande favorite pour cet award était donc Kate Moss pour Longchamp. Qu’on me jette la pierre si Kate Moss sait dessiner des sacs… Mais la ligne est sympa et l’académie aime bien Kate Moss alors trouvons quelqu’un d’autre. Lourdes Maria Ciccone Léon, la fille de Madonna ! Que dire ? Sa marque Material Girl ne marche pas du tout, ce n’est pas très joli, et si Lourdes est devenue styliste malgré son jeune âge, on se doute bien que c’est grâce à maman. Il était donc normal que l’académie lui décerne cet award tant convoité.

L’accessoire devenu top kitsch kawaii pour ado prébubères qui s’exhibent en photo sur Skyblog

Hello Kitty : la grande distribution aura eu raison du petit chat japonais. A grands coups de licences exclusives pour H&M et hypermarchés, Hello Kitty a signé son arrêt de mort dans le monde de la mode… même si l’on se doute que l’affaire est toujours commercialement juteuse.

La marque sur le point de mourir et qu’on aimerait aider à en finir une bonne fois pour toute

Un seul nominé donc un seul vainqueur : American Apparel. La marque Downtown L.A. de Dove Charney est victime de sa mauvaise stratégie et on ne va pas s’en plaindre. Autrefois références ultimes des hipsters, les basiques hors de prix d’Amap ne font plus recette.

Le mec dont personne n’ose attaquer le style alors qu’il est encore moins bien sapé que ton daron

Steve Jobs : le président d’Apple s’habille toujours de la même manière. New Balance, jeans Levi’s 501 et col roulé noir… en bref, Steve Jobs c’est le « no look » ultime.

Le styliste qui commence à nous fatiguer avec son porno chic

Tom Ford : ok tu as fait un très joli film cette année, quoi qu’un peu chiant. Pour tes pubs, faudrait arrêter le Porno Chic. On a compris qu’une bouteille de parfum pouvait avoir une symbolique de phallus. On va même jusqu’à penser qu’il s’agit de ton sextoy préféré mais maintenant ça suffit, on sature. Ce n’est plus drôle (d’ailleurs ça ne l’a jamais vraiment été) et ce n’est plus choquant non plus (d’ailleurs ça ne l’a jamais vraiment été non plus), c’est juste lourd, très lourd. Tu as le talent pour faire beaucoup mieux alors utilise-le.

Le partenariat qui a fait rigoler tout le monde

Jennyfer, marque spécialisée en 12-25 ans (enfin plus 12 que 25), a souhaité donner une touche Rock’n Roll à ses collections. Jennyfer a donc fait appel aux bébés rockeuses, celles qui se sont mises à chanter en français pour pouvoir signer dans une maison de disque, le groupe des parisiennes Plastiscines. Drôle choix de carrière…

Le plus mauvais trucage photoshop de l’année

Qui va succéder à Ralph Lauren ? Difficile de faire pire que ses publicités avec des tailles excessivement retouchées que même l’anorexie ne permet pas d’avoir.

L’académie n’a pas trouvé mieux cette année, mais a trouvé plus drôle. L’award 2010 est décerné à Shiseido pour cette magnifique jambe complètement démembrée, désarticulée… et oui, graphiste c’est un vrai métier. Faites appel à des professionnels la prochaine fois !

Pour 2011, l’award de la catégorie est d’ores et déjà attribué. Il reviendra à Dolce & Gabbana et sa publicité avec Madonna. Je vous laisse apprécier le travail :

L’académie des Failshion Awards tient à remercier le site internet Photoshop Disasters d’exister.

La catégorie à laquelle vous avez échappé

« Les vendeurs qui te regardent de haut et font la gueule alors qu’ils sont là pour vendre et conseiller ». Malheureusement les prétendants étaient trop nombreux et difficiles à départager : Colette ? American Apparel ? The Kooples ? Yves Saint-Laurent (boutique femmes rue Saint-Honoré) ? Vanessa Bruno (boutique rue Vieille du Temple) ? Les vendeuses des corners du Printemps ? Allez juger par vous-même, c’est plus drôle !

Evidemment, comme je ne suis pas un spécialiste de la mode et que je me permets de critiquer gratuitement pas mal de monde, la rubrique « commentaires » est là pour vous défouler, alors n’hésitez pas, ça sert aussi à ça. On sera tous d’accord pour dire que tous les goûts sont dans la nature, les bons comme les mauvais…

Publicités

13 réflexions sur “Les Failshion Awards 2010

  1. Euh la pub Shiseido…. les bras m’en tombent. Excellent article btw
    Je travaille dans la mode et oui, toute cette ébullition, ces choix, ces pourquoi-du-comment sont parfois, très… comment dire… mystérieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s