Tuer la Lady Gaga qui est en moi

Par défaut

 

Comment tuer la Lady Gaga que l’on a tous en soi comme d’autres ont quelques chose en eux de Tennessee ? Ne vous inquiétez pas, moi non plus je ne vois pas le rapport, si ce n’est un lointain pays par delà l’océan Atlantique, pays de ceux que l’on appelle nos cousins. Étonnante dénomination bien qu’effectivement les terres de l’Oncle Sam furent principalement colonisées par nos ancêtres européens, qu’ils soient français, anglais, irlandais et mêmes italiens. Après faut pas s’étonner de voir ce qu’ils bouffent. Je ne poursuis plus qu’un seul but dans mon existence, tuer la Lady Gaga qui me ronge de l’intérieur, me hante et se nourrit de moi tel un ténia.

Lady Gaga est originaire de la grande pomme. La grande pomme n’est pas une loge Franc-Maçonne mais tout simplement la traduction de la Big Apple, qui elle même n’est pas non plus la dernière invention de Steve Jobs mais bien une ville. Vous voyez la Bretagne ? Vous marchez sur l’eau et c’est tout droit. Lady Gaga n’est pas plus bretonne qu’elle ne serait franc-maçonne mais aurait des racines italiennes… Comme Madonna. Ça me fait une première bonne raison de parvenir à mes fins. Son vrai prénom c’est Stefani, comme Gwen Stefani (sauf que Gwen c’est son prénom) : deuxième bonne raison. Même physiquement c’est un peu un hybride des deux chanteuses mais en moins bien encore. Déjà trois bonnes raisons pour me permettre d’exorciser le sort qui s’acharne contre moi.

Lire la suite

Psylence

Par défaut

Il est question de communication, de noms, de non-dits, de mémoire et d’absence. Un parcours psychanalytique pour comprendre certains silences qui résonnent mais ne raisonnent pas. Entre raison et résonnance, il faut avancer pas à pas pour remonter le fil du temps, de la téléportation à la déportation. Barbelés, grillages, murs… qu’elle soit orale ou écrite à chacun sa culture. Pourvu qu’elle soit vivante et qu’elle le reste. Je dois tuer quelque chose. Je crois avoir des réponses mais ce sont les questions qui importent. Ce sont les bonnes questions qu’il faut chercher. Avant les réponses. Prochaine séance : mardi 17h00.

Citation du soir, bonsoir…

Par défaut

« C’est souvent après avoir pris le raccourci que l’on comprend le sens du détour. »

Je crois savoir ce que je veux dire mais pas tout à fait où je veux en venir. Comme je peine moi-même à le comprendre, tout en m’éditant, je médite… Parfois ce sont les raccourcis qui nous jouent des tours.